<< retour   accueil | contact
  PRÉSENTATION HABITER TRAVAILLER SE DÉPLACER VIVRE EN SOCIÉTÉ
ZOOM

Tour de 300 mètres projetée pour l'Exposition Universelle de 1889 – M.EIFFEL, constructeur.

Le Moniteur des Architectes – Année 1889, PL 49-50.
ZOOM

Tour de 300 mètres projetée pour l'Exposition Universelle de 1889 – M.EIFFEL, constructeur – Dessin de M.EIFFEL.

Le Moniteur des Architectes – Année 1887, PL 7-8.
ZOOM

La Grande Tour de Londres.

La Construction Moderne, 26 juillet 1890,
page 496.
Projet de concours. 1er prix : proposition de MM. Stewart, Mac Laren et Dums.
 
>> Résumé de l'article

« La tour Eiffel », Actes officiels, Exposition universelle,


paru dans Le Moniteur des Architectes n°2, février 1887.

Tour Eiffel

>> Utilisation de Nouveaux matériaux
>> Tour Eiffel


La tour Eiffel peut être l’emblème de la construction métallique du XIXième siècle. Suscitant de nombreuses polémiques lors de son projet, jugée inutile et affreuse, elle sera adoptée par les français une fois installée dans le paysage parisien. Elle demeure une prouesse technique.

Extraits de l'article « La tour de 300m » signé E. RIVOLAEN , paru dans Le Moniteur des Architectes n°11, novembre 1886.

• Description du projet
de cette tour ou « pylone ».

L’ossature de l’édifice se compose essentiellement de quatre montants formant les arêtes d’une pyramide à faces courbes ; chaque montant…ayant 15 m de côté à la base et 5 m au sommet…l’écartement des pieds des montants est de 100 m d’axe en axe… »
Au premier étage, c’est-à-dire à 60m environ du sol, les montants sont réunis par une galerie vitrée de 15 m de largeur faisant le tour de la construction. Cette galerie offre intérieurement une surface utilisable
de 4 200 m2…

« Au deuxième étage est une salle carrée, également vitrée, de 30 m de côté.
Au sommet se trouve une coupole vitrée, avec balcon extérieur de 250 m2 ; terrasse d’où l’on découvrira le panorama de 120 kms d’étendue qui se développera sous les yeux des spectateurs.
Examinons maintenant quelles sont les conditions de résistance recherchées pour la construction de la tour. La décomposition des efforts dus au vent s’établit, d’après M. Eiffel, suivant des principes qu’il a posé d’abord…Il est possible…de supprimer l’emploi de barres de treillis…en donnant aux montants de la pile une « courbure »…C’est l’application de ce principe qui constitue une des particularités du système de M. Eiffel…Ce n’est pas une raison esthétique, encore moins un caprice, qui a motivé la forme proposée, mais bien une raison de résistance aux efforts du vent, une question de stabilité. »
C.A.U.E. 47 - Maison des Maires, 9 rue Etienne Dolet, 47000 AGEN
Tél. 05 53 69 42 42 - Fax. 05 53 69 42 41 - Mentions légales
accueil | contact